Cours en salle

L'Institut d'Etudes Bouddhiques
(Université Bouddhique Européenne)
propose différents cours accessibles "en salle", à Paris

 

les inscriptions aux cycles de cours de l'année 2018-2019 débuteront le mercredi 5 septembre 2018
 

Les cours proposés par l'IEB sont répartis en différents cycles :
 

Introduction générale

Dans ce cycle de cours, l'Institut développe un programme d'Introduction générale et synthétique à l'histoire du bouddhisme, de sa doctrine, de ses pratiques et des différentes écoles qui se sont développées au fil des siècles. Ces cours sont donc accessibles à tous, sans formation ni connaissances spécifiques préalables.
=> plus de détails
 

Approches thématiques

Ces cours proposent d'aborder plusieurs thématiques et de les étudier dans les différents courants et écoles du bouddhisme. Ils supposent une connaissance préalable du bouddhisme en général et de son histoire, telle qu'elle est délivrée, notamment, dans les cours d'Introduction générale.
=> plus de détails
 

Journées thématiques

Des "Journées" (5 à 6 heures de cours) pour approfondir une notion-clé, accessibles à un public déjà connaisseur !
=> plus de détails
 

Ateliers

Ces "Ateliers" proposent d'aborder un thème, une oeuvre, une langue, etc. de manière interactive, par l'étude de documents et la réflexion personnelle, sous la direction d'un enseignant ou d'un collaborateur de l'IEB. Proposés sous forme de cycles, ils peuvent se dérouler sur quelques semaines ou l'année universitaire entière, accessibles à un public désireux d'en connaître davantage...
=> plus de détails
 

En plus de ces cursus et des Journées, l'IEB propose aussi à ses adhérents un Voyage culturel.
=> plus de détails

 

 

 

Introduction générale

Présentation du cours

Bhikkhu_etudiant.JPG
Centre d'étude et d'enseignement indépendant, l'Institut d'Etudes Bouddhiques propose, depuis 1999, un cycle de cours unique dans son approche.
Celui-ci tient compte tant de l'enseignement traditionnel que des recherches scientifiques les plus récentes, les enseignants étant à la fois des universitaires et des pratiquants (chacun d'eux se rattachant à l'une des principales écoles bouddhistes présentes en Europe).
Ce double point de vue permet d'aborder le bouddhisme aussi bien dans sa dimension spirituelle et universelle qu'historique et sociologique, et donc de mieux comprendre la formation et l'expression des doctrines de chaque école, en fonction de leur contexte.
Rigoureux, structuré et riche d'informations généralement peu accessibles dans les ouvrages en français disponibles au grand public, le cours d'Introduction au Bouddhisme n'en reste pas moins abordable, même sans connaissance préalable.

Ce cours comporte trois cycles :

Le 1er cycle, de 10 séances, est plus particulièrement consacré à une approche synthétique des notions fondamentales et des principales pratiques du bouddhisme, tel qu'il s'est développé en Inde du Ve s. avant J.-C. jusqu'au Xe s. de notre ère environ.
Ce cycle de cours est aussi accessible à distance, via Internet
=> en savoir plus

Le 2e cycle, de10 séances, propose une approche plus historique, consacrée à la présentation de courants et d'écoles qui se sont développés en Inde puis hors de l'Inde, que ces écoles aient finalement disparues ou qu'elles aient poursuivi leur développement jusqu'à aujourd'hui.
Ce cycle de cours est aussi accessible à distance, via Internet
=> en savoir plus

Le 3e cycle, de 5 séances, est consacré à l'implantation du bouddhisme en Occident, dans ses conditions historiques et par la présentation des principaux courants et écoles qui y sont aujourdhui présents. On y évoque non seulement le rôle historique joué par ses écoles mais aussi leurs caractéristiques, voire les transformations subies ou voules lors de ce processus de diffusion.
Ce cycle de cours est uniquement accessible à distance, via Internet
=> en savoir plus
 

Les cours ont lieu :

  • 1er cycle : le samedi matin (de 10 h à 13 h), au CIDEB (29 boulevard Edgar-Quinet 75014 Paris)
  • 2e cycle : le samedi matin (de 10 h à 13 h), au CIDEB (29 boulevard Edgar-Quinet 75014 Paris)
  • 3e cycle : ce cycle n'est désormais proposé qu'en accès en téléchargement
    (enregistrements audio et vidéo de cours donnés en salle, à Paris, complétés de documents pédagogiques)

     

Chargés de cours :
Philippe Cornu, Catherine Despeux, Jérôme Ducor, Eric Rommeluère, Dominique Trotignon
=> présentation des intervenants

Vous pouvez découvrir le 1er cycle en vidéo grâce aux deux extraits accessibles dans notre page "Vidéos de l'Institut" (rubrique "Médiathèque - documentation")

 

Les fondements du bouddhisme

Introduction générale - cycle 1

calendrier des cours
année universitaire 2018-2019

10 séances, le samedi matin, de 10 h à 13 h
au CIDEB, 29 boulevard Edgar-Quinet 75014 Paris
[code de référence sur notre calendrier récapitulatif : « Intro-1 »]

Ce cycle de cours est aussi accessible à distance, via Internet

Les inscriptions ne peuvent s'effectuer que pour le cycle entier
(les inscriptions "à la séance" ne sont pas possibles)

Tarifs et inscriptions en bas de page
 

Ce cycle 1, comportant 10 séances, est consacré à une approche synthétique des notions fondamentales et des principales pratiques du bouddhisme, tel qu'il s'est développé en Inde du Ve s. avant J.-C. jusqu'au Xe s. de notre ère environ.
Les étudiants reçoivent en début d’année un fascicule de cours, comprenant un synopsis détaillé du sujet abordé dans chaque séance, des documents d’illustration (textes et images), une bibliographie, un lexique ainsi qu'un guide de révision pour auto-évaluer les connaissances acquises.
Chaque séance fait l'objet d'enregistrements audio et vidéo qui sont mis à disposition des étudiants sur le site de l'IEB.
Les étudiants disposent aussi d'un forum de discussion où ils peuvent, entre chaque séance, poser des questions et demander des précisions.
 

  • samedi 20 octobre 2018 - Dominique Trotignon
    Le bouddhisme dans son contexte indien
    Le contexte historique et spirituel de la naissance du bouddhisme.
    Qu'est-ce qu'un buddha et que savons-nous du buddha historique Gautama ?

     
  • samedi 17 novembre 2018 - Dominique Trotignon
    Les fondements doctrinaux du bouddhisme (1)
    Définition du terme Dharma. Les caractéristiques du saṃsāra : la souffrance, existence ou non-existence du "Moi", le karma et les renaissances
     
  • samedi 8 décembre 2018 - Dominique Trotignon
    Les fondements doctrinaux du bouddhisme (2)
    La vision juste des choses "telles qu'elles sont" : conditionnement ou "coproduction conditionnelle" ; le nirvāṇa et l'Eveil (bodhi)
     
  • samedi 12 janvier 2019 - Dominique Trotignon
    Les fondements de la pratique bouddhique
    Qu'est-ce qu'être "bouddhiste" ? La "prise de refuges" et les "préceptes" ; les pratiques de "développement de l'esprit" (ou "méditation").
     
  • samedi 9 février 2019 - Dominique Trotignon
    Les pratiques spécifiques aux écoles anciennes
    Les voies de l'arhat et du bodhisatta
     
  • samedi 2 mars 2019 - Philippe Cornu
    Les fondements du Mahāyāna (Grand Véhicule)
    Herméneutique (principes d'interprétation), perspective et principes-clés du Grand Véhicule
     
  • samedi 30 mars 2019 - Philippe Cornu
    Les écoles philosophiques du Mahāyāna
    L'école de la voie médiane ou Madhyamaka, l'école Yogācāra de "l'Esprit seul"
     
  • samedi 27 avril 2019 - Philippe Cornu
    Les pratiques spécifiques du Mahāyāna
    L'éthique et la voie du bodhisattva, "méditation" et pratiques de compassion
     
  • samedi 25 mai 2019 - Philippe Cornu
    Les fondements du Vajrayāna (Véhicule de diamant)
    La "nature de buddha" et les principes des pratiques tantriques
     
  • samedi 22 juin 2019 - Philippe Cornu
    Les pratiques du Vajrayāna
    Les méthodes tantriques des tantra, externes et internes

=> présentation des intervenants

 

Tarifs et inscriptions

Tarifs

cycle entier uniquement (10 séances)
Il est possible de régler en trois versements.

tarif plein : 225 € (ou 3 x 75 €) ; tarif réduit : 180 € (ou 3 x 60 €)

Le tarif réduit est attribué aux étudiants et aux demandeurs d'emploi sur présentation (ou envoi d'une photocopie) d'un justificatif en cours de validité.
Il peut être accordé à toute personne pouvant justifier de faibles ressources (montant mensuel égal ou inférieur au SMIC).

 

Inscriptions

L'inscription à ce cours n'est possible que pour l'ensemble du cycle
(pas d'inscription possible "à la séance").

Les inscriptions aux cycles entiers devront être effectuées entre le 5 septembre et le 12 octobre 2018
Vous pourrez vous inscrire en remplissant le bulletin d'inscription en ligne (disponible le 5 septembre)
ou en vous présentant dans nos locaux, au CIDEB (29 boulebard Edgar-Quinet 75014 Paris) aux jours et heures d'ouverture.

Chaque inscription est effective à réception du règlement.

L'adhésion à l'association est obligatoire pour s'inscrire aux cycles entiers.
Elle couvre l'année universitaire, du 1er octobre au 30 septembre.
Elle comprend l'accès réservé à l'"Espace adhérents" du site de l'IEB.

Adhésion annuelle
cotisation simple : 40 €
cotisation de soutien : 60  ou plus

Les sommes versées au titre des cotisations de soutien contribuent à l'achat d'ouvrages pour la bibliothèque de l'Institut.

 

Les écoles historiques

Introduction générale - cycle 2

calendrier des cours
année universitaire 2018-2019

10 séances, le samedi matin, de 10 h à 13 h
au CIDEB, 29 boulevard Edgar-Quinet 75014 Paris
[code de référence sur notre calendrier récapitulatif : « Intro-2 »]

Ce cycle de cours est aussi accessible à distance, via Internet

Les inscriptions peuvent s'effectuer pour le cycle entier ou à la séance

Tarifs et inscriptions en bas de page
 

Ce 2e cycle, comportant 10 séances, propose une approche historique, consacrée à la présentation des courants et des écoles qui se sont développés en Inde puis hors de l'Inde, que ces écoles aient finalement disparu ou qu'elles aient poursuivi leur développement jusqu'à aujourd'hui.
Les étudiants reçoivent en début d’année un fascicule de cours, comprenant un synopsis détaillé du sujet abordé dans chaque séance, des documents d’illustration (textes et images), une bibliographie et un lexique.
Chaque séance fait l'objet d'un enregistrement, audio et vidéo, qui est mis à disposition des étudiants, en téléchargement, sur le site du cours.
Les étudiants disposent aussi d'un forum de discussion où ils peuvent, entre chaque séance, poser des questions et demander des précisions.
 

  • samedi 27 octobre 2018
    Les écoles indiennes abhidharmiques – Dominique Trotignon
    Issues du bouddhisme ancien, différentes écoles indiennes ont poursuivi le développement de l’enseignement bouddhique par la constitution de traités d’Abhidharma. Ce cours propose d’en découvrir les quatre principaux courants et leurs grandes caractéristiques, dans leur principe et leurs principales évolutions, notamment en ce qui concerne la notion de karman et de sa rétribution.

  • samedi 24 novembre 2018
    L’émergence du Mahāyāna – Dominique Trotignon
    C'est au sein des écoles anciennes que le Mahāyāna est d'abord apparu, comme une réforme interne du milieu « monastique », prônant un retour aux sources. Au fil des siècles, il connaîtra des évolutions doctrinales et pratiques qui modifieront graduellement sa place au sein de la communauté bouddhique et donneront finalement naissance à une nouvelle école, en Asie centrale et en Chine, puis finalement aussi en Inde, aux alentours du Ve siècle de notre ère.

  • samedi 15 décembre 2018
    Le Theravāda et ses courants – Dominique Trotignon
    Fondé sur le canon pāli - le premier à avoir été fixé par écrit - le Theravāda n'apparaît formellement qu'au Ve siècle de notre ère, dans l'île de Ceylan, comme une réaction traditionnaliste aux évolutions du Mahāyāna. Développant des caractéristiques spécifiques, il se diffusera dans toute l'Asie du sud-est, supplantant d'autres écoles qui s'y étaient précédemment implantées, tout en continuant à évoluer jusqu'à aujourd'hui...

  • samedi 19 janvier 2019
    Les écoles bouddhiques tibétaines – Philippe Cornu
    Les écoles bouddhiques tibétaines s'appuient toutes sur un socle monastique et mahayanique auquel se superposent les pratiques du Vajrayāna, cet ensemble complexe provenant majoritairement des enseignements du bouddhisme indien. Ce qui les différencie est l'existence de lignées distinctes et leur histoire, les choix philosophiques préférentiels et les tantra appliqués dans une école donnée. Il existe quatre principales écoles actuellement mais elles ont été plus nombreuses par le passé. Seront abordées les caractéristiques essentielles de chacune de ces écoles.

  • samedi 2 février 2019
    Le Dzogchen ou « Grande Perfection » dans les écoles du Tibet – Philippe Cornu
    Dzogchen signifie « Grande Perfection » et désigne notre dimension éveillée primordiale, au-delà des caractéristiques relatives des méthodes, des écoles ou des courants. Non tantrique, le Dzogchen se présente comme la voie de l'autolibération et ne s'appuie nullement sur l'esprit conceptuel. Cependant, le Dzogchen, conçu comme une voie donnant accès à l'Éveil et issue de lignées spirituelles, est surtout enseigné dans les deux écoles tibétaines les plus anciennes, l'école Nyingmapa et l'école Youngdroung bön, mais il est aussi apprécié par des maîtres d'autres écoles comme l'école Kagyüpa notamment.

  • samedi 23 février 2019
    L’école chinoise Huayan [Hua-yen] – Catherine Despeux
    Cette école tire son nom du texte de base qu’elle honore, le Huayan jing, « Sūtra de l’ornementation fleurie » (Avatasakasūtra). Nous présenterons les origines et le développement de cette école majeure du bouddhisme chinois, aussi importante que l’école Tiantai ou l’école Chan (Zen). Puis, certains points de doctrine seront exposés, notamment l’interpénétration du shi, les « phénomènes » et du li, l’« Absolu », et les rapports entre l’unité et la multiplicité.

  • samedi 16 mars 2019
    L’école du Chan / Zen – Eric Rommeluère
    Issue des lignées de transmission de la pratique du dhyāna en Chine, l'école du Chan n'apparaît historiquement qu'à la fin du VIIe siècle. Elle se caractérise par des méthodes spécifiques, notamment la « transmission directe d’esprit à esprit » - qui aurait été introduite en Chine, au VIe s. par un certain Bodhidharma - comme aussi la pratique des "cas public" (kōan). Représentée par plusieurs courants, elle se développe rapidement et se diffuse en Corée, au Viêtnam et au Japon (où elle prend le nom de Sōn, Zen et Thiên), et même, temporairement, au Tibet

  • samedi 13 avril 2019
    Les écoles de la Terre Pure  – Jérôme Ducor 
    L'enseignement sur la "Terre Pure" des Buddha et la possibilité d'y renaître est l'un des plus anciens témoignages du Mahāyāna en Inde. Il donnera naissance, en Chine, à une école spécifique qui ne cessera d'évoluer tout en se diffusant dans tout l'Extrême-Orient. Présent aujourd'hui en Chine, au Vietnam et au Japon, c'est surtout dans ce dernier pays qu'il connaîtra ses évolutions les plus abouties, qui en font l'un des courants les plus originaux du Mahāyāna.

  • samedi 18 mai 2019
    Les écoles du « Sūtra du Lotus » (Tendai & Nichiren)  – Jérôme Ducor
    L’école chinoise Tiantai (jap. Tendai) constitue l’une des premières écoles proprement chinoise du bouddhisme. Fondée principalement sur le « Sūtra du Lotus », elle fut introduite au Japon où elle s’enrichit des traditions du zen, du tantrisme et de la discipline du Grand Véhicule. Elle fut le berceau de tous les fondateurs des écoles japonaises ultérieures de la Terre Pure et du Zen. Parmi eux se trouve aussi Nichiren (1222-1282), moine polémique qui prôna un retour à la pureté originelle de la doctrine du « Sūtra du Lotus ». 

  • samedi 15 juin 2019
    L’école tantrique japonaise du Shingon – Jérôme Ducor 
    Le bouddhisme tantrique fut introduit au Japon en 806 par le maître japonais Kūkai, à son retour de Chine. Dans ce pays, le tantrisme – ou ésotérisme (mikkyō) – en était encore à ses débuts, et c’est Kūkai qui en acheva brillamment le système. Son école se caractérise par une philosophie subtile, influencée par l’école Kegon (ch. Huayan), ainsi que par un rituel sophistiqué et un recours important à l’iconographie.

=> présentation des intervenants

 

Tarifs et inscriptions

Tarifs
  • le cycle entier (10 séances)
    Il est possible de régler en trois versements

    tarif plein : 225 € (ou 3 x 75 €) ; tarif réduit : 180 € (ou 3 x 60 €)

Le tarif réduit est attribué aux étudiants et aux demandeurs d'emploi sur présentation (ou envoi d'une photocopie) d'un justificatif en cours de validité.
Il peut être accordé à toute personne pouvant justifier de faibles ressources (montant mensuel égal ou inférieur au SMIC).

  • à la séance : 25 € 
     
Inscriptions

L'inscription à ce cursus est possible pour l'ensemble du cycle ou à la séance.

  • Les inscriptions aux cycles entiers devront être effectuées entre le 5 septembre et le 12 octobre 2018
    Vous pourrez vous inscrire en remplissant le bulletin d'inscription en ligne (disponible le 5 septembre)
  • Les inscriptions à la séance seront reçues à partir du 1er octobre 2018 et jusqu'à une semaine avant la date du cours.
    Vous pourrez vous inscrire par courrier postal ou électronique.

Vous pouvez aussi vous inscrire en vous présentant dans nos locaux, au CIDEB (29 boulevard Edgar-Quinet 75014 Paris) aux jours et heures d'ouverture.

Chaque inscription est effective à réception du règlement.
 

L'adhésion à l'association est obligatoire pour s'inscrire aux cours.
Elle couvre l'année universitaire, du 1er octobre au 30 septembre.
Elle comprend l'accès réservé à l'"Espace adhérents" du site de l'IEB.
L'adhésion n'est pas nécessaire pour assister aux cours accessibles à la séance (dans la limite des places disponibles).

Adhésion annuelle
cotisation simple : 40 €
cotisation de soutien : 60  ou plus

Les sommes versées au titre des cotisations de soutien contribuent à l'achat d'ouvrages pour la bibliothèque de l'Institut.

 

Le bouddhisme en Occident

Introduction générale - cycle 3

année universitaire 2018-2019

5 séances

Ce cycle de cours n'est désormais proposé qu'en téléchargement

Les inscriptions ne peuvent s'effectuer que pour le cycle entier
(les inscriptions "à la séance" ne sont pas possibles)

Tarifs et inscriptions en bas de page
 

Ce 3e cycle, comportant 5 séances, est consacré à l'implantation du bouddhisme en Occident, dans ses conditions historiques et par la présentation des principaux courants et écoles qui y sont aujourdhui présents. On y évoque non seulement le rôle historique joué par ses écoles mais aussi leurs caractéristiques, voire les transformations subies ou voules lors de ce processus de diffusion et d'implantation.
Chaque séance a fait l'objet d'enregistrements, audio et vidéo, de cours donnés en salle lors des années précédentes, et complétés par un ensemble de documents pédagogiques, qui sont mis à disposition des étudiants, en téléchargement, sur notre site. Les étudiants disposent aussi d'un Forum de discussion où ils peuvent poser des questions et demander des précisions aux enseignants.
 

  • séance 1
    Découverte et implantation du bouddhisme en Occident - Dominique Trotignon
    Le phénomène récent de l’implantation du bouddhisme en Occident, durant la seconde moitié du XXe siècle, a été précédé d’une longue histoire de rencontres et de découvertes, depuis le Moyen-Age jusqu’à l’époque contemporaine. On évoquera les grandes étapes de cette histoire et les influences, souvent invisibles, qu’elles auront sur la diffusion actuelle du bouddhisme en Occident : tout d’abord la découverte du bouddhisme, en Asie même, par les voyageurs, missionnaires et colons européens ; puis, en Europe, l’étude des textes par les érudits et les intellectuels et, enfin, l’appropriation du bouddhisme par les courants ésotériques qui prépareront les premières « conversions ».

  • séance 2
    Theravāda et l'enseignement de Vipassanā - Dominique Trotignon
    Le Theravāda a été la première forme de bouddhisme asiatique à intéresser les Européens désirant se « convertir », dès la fin du XIXe siècle. Son implantation a ensuite été surtout liée à l’émigration des populations d’Asie du sud-est avant que quelques Occidentaux, européens ou américains, ne s’engagent dans la voie des bhikkhu, en Birmanie ou en Thaïlande, participant ainsi à la diffusion de l’enseignement de la pratique de Vipassanā hors d’Asie. Le Theravāda, aujourd’hui, est donc représenté de plusieurs manières en Occident, par le biais de structures traditionnelles et modernes, voire « modernistes », dont nous étudierons l’origine et les caractéristiques (structures et enseignements).

  • séance 3
    Le bouddhisme Zen - Emmanuel Ollivier
    Le Zen japonais fut l'un des vecteurs importants de diffusion du bouddhisme en Occident. D'abord restreint à quelques communautés installées aux États-Unis, dès le début du XXe siècle, il fera l'objet d'une découverte intellectuelle grâce aux ouvrages de Daisetsu Teitarō Suzuki (1870-1966). C'est à partir des années 1960 que des centres de pratique se développent en Californie puis ailleurs sur le continent américain. En France, c'est le Japonais Taisen Deshimaru (1919-1982) qui contribuera le plus largement à l'implantation du Zen, à la fin des années 1960, en fondant l'Association Zen Internationale. Depuis, différentes lignées de transmission se sont implantées et de nouveaux mouvements se sont créés, notamment en raison du souhait de mieux adapter à l'Occident les enseignements de cette école.

  • séance 4
    Le bouddhisme tibétain - Philippe Cornu
    Depuis l’invasion chinoise du Tibet (années 1960), partout où il s’est implanté dans le monde occidentalisé, le bouddhisme tibétain est devenu majoritaire, devant le Zen et le Theravāda. Si toutes ses écoles sont représentées, elles ne se sont pas implantées de manière équilibrée dans chaque pays. Il en résulte une situation historique, doctrinale et sociale complexe où les « chapelles » se multiplient sans tenir compte de la situation d’ensemble. L’Occident est un laboratoire de transformation d’un bouddhisme culturellement marqué. Porté par des maîtres traditionnels mais aussi par quelques pionniers qui tentent de le traduire en termes contemporains, saura-t-il s’adapter sans perdre l’essence de son message ?

  • séance 5
    Les courants néo-bouddhistes - Philippe Cornu
    Dans la modernité d’avant-guerre puis dans l’ère post-industrielle, qui a vu s’amplifier la globalisation, sont nés de nouveaux courants bouddhistes où s’entrecroisent idées occidentales et traditions asiatiques. Certains d’entre eux, comme la Soka Gakkai ou le bouddhisme Won, sont asiatiques, mais on compte aussi nombre de courants néo-bouddhistes nés en Occident. Sont-ils la traduction moderne de la légendaire adaptabilité du bouddhisme aux circonstances culturelles et historiques ou bien des formes simplifiées voire déformées du bouddhisme traditionnel, témoins d’une instrumentalisation du message du Bouddha ?

=> présentation des intervenants
 

Tarifs et inscriptions

Tarifs

cycle entier uniquement (5 séances)
Il est possible de régler en trois versements.

tarif plein : 114 € (ou 3 x 38 €) ; tarif réduit : 93 € (ou 3 x 31 €)

Le tarif réduit est attribué aux étudiants et aux demandeurs d'emploi sur présentation (ou envoi d'une photocopie) d'un justificatif en cours de validité.
Il peut être accordé à toute personne pouvant justifier de faibles ressources (montant mensuel égal ou inférieur au SMIC).

 

Inscriptions

L'inscription à ce cours n'est possible que pour l'ensemble du cycle
(pas d'inscription possible "à la séance").

Les inscriptions à ce cycle pourront être effectuées à partir du 5 septembre 2018 et jusqu'au 31 mai 2019.
Vous pourrez vous inscrire en remplissant le bulletin d'inscription en ligne (disponible à partir du 5 septembre 2018).

ou en vous présentant dans nos locaux, au CIDEB (29 boulebard Edgar-Quinet 75014 Paris) aux jours et heures d'ouverture.

Chaque inscription est effective à réception du règlement.
 

L'adhésion à l'association est obligatoire pour s'inscrire aux cycles entiers.
Elle couvre l'année universitaire, du 1er octobre au 30 septembre.
Elle comprend l'accès réservé à l'"Espace adhérents" du site de l'IEB.

Adhésion annuelle
cotisation simple : 40 €
cotisation de soutien : 60  ou plus

Les sommes versées au titre des cotisations de soutien contribuent à l'achat d'ouvrages pour la bibliothèque de l'Institut.

 

Approches thématiques

Présentation

Ce cycle de cours permet de développer et d'approfondir l'étude de notions essentielles et de pratiques propres aux différents courants du bouddhisme, évoquées dans les cours d'Introduction générale. L'approche est thématique et les thèmes abordés changent chaque année. Il est préférable (mais non obligatoire...), pour pouvoir y participer, d'avoir déjà suivi le cycle de cours "Introduction générale" ou d'avoir une bonne connaissance préalable du bouddhisme.

Pour l'année universitaire 2018-2019, l'IEB propose :

1er cycle : "Liberté et Libération"
=> en savoir plus

2e cycle : "Corps et nourriture"
=> en savoir plus

3e cycle : "Les biographies du Buddha" 
=> en savoir plus

4e cycle : "Art et iconographie"
=> en savoir plus

Ces cours sont accessibles à toute personne adhérente de l'IEB, avec inscription pour le cycle entier ou à la séance
Ces cycles de cours sont aussi accessibles à distance, via Internet
Les inscriptions seront enregistrées dans l'ordre d'arrivée du règlement.
Les inscriptions au cycle complet seront toujours privilégiées ; les inscriptions à la séance ne seront acceptées qu'en fonction des places disponibles.

Ces cours ont lieu au CIDEB (29 boulevard Edgar-Quinet 75014 Paris) - inscription préalable obligatoire

 

Liberté et Libération

Approches thématiques - cycle 1

calendrier des cours
année universitaire 2018-2019

5 séances, le samedi après-midi, de 15 h à 18 h
au CIDEB, 29 boulevard Edgar-Quinet 75014 Paris
[code de référence sur notre calendrier récapitulatif : « Appr. 1 »]

Ce cycle de cours est aussi accessible à distance, via Internet

Les inscriptions peuvent s'effectuer pour le cycle entier ou à la séance
(seules les inscriptions "à la séance" sont accessibles aux non-adhérents)

Tarifs et inscriptions en bas de page

 

  • samedi 20 octobre 2018 – Stéphane Arguillère
    Liberté et Libération, en Occident et en bouddhisme 
    C’est pour résoudre un problème d’abord théologique que l’Occident a lié la liberté au concept d’une volonté inconditionnée : comment poser à la fois une responsabilité de l’homme et un Dieu omniscient, tout-puissant et providentiel ? La comparaison met en lumière (a) l’absence d’une idée de la volonté libre dans le bouddhisme, et (b) l’étrangeté de la philosophie moderne qui, même en rejetant l’idée de Dieu, a continué de creuser cette idée de la liberté. Par ailleurs, l’Europe a pensé la liberté politique : comment combiner l’aspiration de chacun à agir à son idée avec la nécessité des lois ? L’Inde, elle, n’a pas développé de philosophie politique. Or les communautés bouddhiques, aujourd’hui secouées par la crise de l’autorité, pourraient tirer profit d’une réflexion sur l’articulation entre organisation collective et liberté.

  • samedi 17 novembre 2018 – Jacques Scheuer
    Liberté chrétienne et Libération hindoue
    Liberté et libération se retrouvent au cœur de traditions ‘autres’, que ce soit dans l’hindouisme proche ou dans le christianisme plus lointain. Nous explorerons le thème en deux temps distincts, cherchant chaque fois à dégager, en regard des enseignements bouddhiques, quelques convergences mais aussi quelques contrepoints.

  • samedi 8 décembre 2018 – Jérôme Ducor
    Peut-on librement interpréter l'enseignement du Buddha ?
    Le bouddhisme est souvent perçu aussi aujourd’hui comme une philosophie ou une spiritualité à la carte, voire de l’auto-médication, dont l’interprétation serait laissée à la liberté de chacun. Dans les faits, le bouddhisme se présente comme une religion complète, avec ses propres règles d’heuristique et d’herméneutique, permettant de guider l’interprétation de ses innombrables textes, qui peuvent parfois paraître contradictoires. Ce cours abordera ces points ainsi que la question de la place du magistère et de la Communauté, et aussi celle de la part d’évolution possible dans les enseignements en marge du noyau fondamental du Dharma. 

  • samedi 12 janvier 2019 – Stéphane Arguillère
    La liberté dans la philosophe du bouddhisme
    Sous la rubrique de la base, le bouddhisme expose la nature des choses, d’une part, et la situation des être ordinaires avant toute pratique spirituelle, d’autre part. Du premier côté, les doctrines de la vacuité permettent de poser une liberté intrinsèque ou « nirvāṇa naturel ». De l’autre, on trouve une réflexions sur les diverses conditions dans le saṃsāra, permettant ou non l’orientation vers l’Éveil. Du point de vue du chemin, la liberté est présentée comme acquise, voire construite. Quant au fruit, si la pratique du bouddhisme ancien et du Theravāda tend à une émancipation à l’égard de l’existence conditionnée, le Mahāyāna a dû penser une liberté de l’être éveillé compatible avec son engagement pour le bien des êtres dans le monde de la production conditionnée.

  • samedi 2 février 2019 – Philippe Cornu
    Liberté "naturelle" et conditionnement 
    Si nous sommes des êtres conditionnés comme le déclare le bouddhisme, comment pouvons-nous nous dire "libres" voire "spontanés" dans nos actes? Certains maîtres ont parlé du "mythe de la liberté". En effet, la liberté n'est pas extérieure aux êtres mais ne peut découler que de leur nature inconditionnée. Par conséquent, il s'agit, pour eux, d'être en contact avec cette nature de l'esprit et ce n'est qu'avec la familiarité avec cet état qu'ils pourront atteindre la "liberté naturelle de l'esprit" chère au Dzogchen.

=> présentation des intervenants

 

Tarifs et inscriptions

Tarifs
  • le cycle entier (5 séances)
    Il est possible de régler en trois versements

    tarif plein : 102 € (ou 3 x 34 €) ; tarif réduit : 81 € (ou 3 x 27 €)

Le tarif réduit est attribué aux étudiants et aux demandeurs d'emploi sur présentation (ou envoi d'une photocopie) d'un justificatif en cours de validité.
Il peut être accordé à toute personne pouvant justifier de faibles ressources (montant mensuel égal ou inférieur au SMIC).

  • à la séance : 25 €
     
Inscriptions

L'inscription à ce cursus est possible pour l'ensemble du cycle ou à la séance.
Ces cours sont accessibles aux non-adhérents uniquement à la séance.

  • Les inscriptions aux cycles entiers devront être effectuées entre le 5 septembre et le 12 octobre 2018
    Vous pourrez vous inscrire en remplissant le bulletin d'inscription en ligne (disponible le 5 septembre)

     
  • Les inscriptions à la séance seront reçues à partir du 1er octobre 2018 et jusqu'à une semaine avant la date du cours.
    Vous pourrez vous inscrire par courrier postal ou électronique.

Vous pouvez aussi vous inscrire en vous présentant dans nos locaux, au CIDEB (29 boulevard Edgar-Quinet 75014 Paris) aux jours et heures d'ouverture.

Chaque inscription est effective à réception du règlement.
 

L'adhésion à l'association est obligatoire pour s'inscrire aux cycles entiers.
Elle couvre l'année universitaire, du 1er octobre au 30 septembre.
Elle comprend l'accès réservé à l'"Espace adhérents" du site de l'IEB.
L'adhésion n'est pas nécessaire pour assister aux cours accessibles à la séance (dans la limite des places disponibles).

Adhésion annuelle
cotisation simple : 40 €
cotisation de soutien : 60  ou plus

Les sommes versées au titre des cotisations de soutien contribuent à l'achat d'ouvrages pour la bibliothèque de l'Institut.

 

Corps et nourriture

Approches thématiques - cycle 2

calendrier des cours
année universitaire 2018-2019

4 séances, le samedi après-midi, de 15 h à 18 h
au CIDEB, 29 boulevard Edgar-Quinet 75014 Paris
[code de référence sur notre calendrier récapitulatif : « Appr. 2 »]

Ce cycle de cours est aussi accessible à distance, via Internet

Les inscriptions peuvent s'effectuer pour le cycle entier ou à la séance
(seules les inscriptions "à la séance" sont accessibles aux non-adhérents)

Tarifs et inscriptions en bas de page
 

  • samedi 2 mars 2019 –  Philippe Cornu
    Corps et nourriture dans le tantrisme
    Le tantrisme comporte deux facettes : les tantra-s externes et les internes. Dans les tantra-s externes, dont le principe est la purification, il est fait mention de préceptes alimentaires et le végétarisme est de rigueur. Mais il n’en est pas ainsi dans les tantra-s internes, fondés sur la transformation, où la nourriture, comme tous les autres objets des sens peut être l’occasion d’expériences de félicité-vacuité. C’est le principe du tsok ou gaṇacakrapūja, que nous aborderons ici. 

  • samedi 30 mars 2018 – Dominique Trotignon
    Se nourrir, selon l'Octuple Sentier
    Les prescriptions alimentaires, dans les textes anciens, sont de deux types : les unes concernent les nourritures « autorisées », les autres portent sur la manière de se les procurer. Si ces prescriptions, comme souvent, sont plus développées pour les bhikkhu que pour les « maîtres de maison », elles restent cependant équivalentes dans leur rapport aux grands principes de la Voie du Milieu et des préceptes énoncés par le Buddha pour l'ensemble de ses disciples. Elle répondent aussi au souhait de ne pas heurter les lois conventionnelles, dès lors que ce respect du mondain n'entre pas en conflit avec le cheminement spirituel qui vise le supra-mondain ; les Édits du roi Aśoka nous en donneront quelques exemples.

  • samedi 27 avril 2019 – Eric Rommeluère
    La cuisine zen, s'éveiller en mangeant
    Dans la tradition zen japonaise, plus particulièrement dans l'école sôtô, les repas sont élevés au rang d'une pratique d'éveil. Cette pratique repose sur des textes du maître zen Dôgen (XIIIe siècle). Il existe également un art culinaire zen connu sous le nom de shôjin ryôri, "la cuisine de l'effort". Cette cuisine condense des principes indiens (le végétarisme loué par les sūtra du Grand Véhicule), chinois (la diététique et la théorie des cinq éléments) et japonais (la simplicité et le goût esthétique). Dans cette conférence, nous explorerons l'histoire de cette cuisine, son développement depuis le XVIIe siècle au Japon, ses principes, ainsi que sa réception en Occident.

  • samedi 25 mai 2019 – Valérie Lavoix
    Comment les laïcs imposèrent le végétarisme aux moines chinois
    Autour de l’an 500, les moines de la Chine du Sud furent amenés à adopter un végétarisme strict. Cela est dû, notamment, à la très large diffusion du Mahāparinirvāṇa-sūtra et à la rédaction d’une proclamation « Sur l’abstinence de vin et de viande », sur ordre de « l’empereur bodhisattva » Wu des Liang. Mais le rôle des bouddhistes laïcs fut aussi très important : les « modes » végétariennes dans leur milieu et la mise en cause – au sein de la cour et au nom du bouddhisme – du culte des ancêtres, de la chasse et des sacrifices semblent, chronologiquement du moins, avoir aider une partie du clergé à imposer un dogme qui bouleversait la discipline. De l’éthique à l’ontologie, de la gastronomie à la diététique et à l’économie, les argumentaires, controverses et spéculations qui furent alors énoncés font du végétarisme un parfait « révélateur » du double effort de conciliation et de différenciation qui accompagna l’implantation du bouddhisme en Chine.

=> présentation des intervenants

 

Tarifs et inscriptions

Tarifs
  • le cycle entier (4 séances)
    Il est possible de régler en trois versements.

    tarif plein : 81 € (ou 3 x 27 €) ; tarif réduit : 66 € (ou 3 x 22 €)

Le tarif réduit est attribué aux étudiants et aux demandeurs d'emploi sur présentation (ou envoi d'une photocopie) d'un justificatif en cours de validité.
Il peut être accordé à toute personne pouvant justifier de faibles ressources (montant mensuel égal ou inférieur au SMIC).

  • à la séance : 25 € 
     
Inscriptions

L'inscription à ce cursus est possible pour l'ensemble du cycle ou à la séance.
Ces cours sont accessibles aux non-adhérents uniquement à la séance.

  • Les inscriptions aux cycles entiers devront être effectuées entre le 5 septembre et le 12 octobre 2018
    Vous pourrez vous inscrire en remplissant le bulletin d'inscription en ligne (disponible le 5 septembre)

     
  • Les inscriptions à la séance seront reçues à partir du 1er octobre 2018 et jusqu'à une semaine avant la date du cours.
    Vous pourrez vous inscrire par courrier postal ou électronique.

Vous pouvez aussi vous inscrire en vous présentant dans nos locaux, au CIDEB (29 boulevard Edgar-Quinet 75014 Paris) aux jours et heures d'ouverture.

Chaque inscription est effective à réception du règlement.
 

L'adhésion à l'association est obligatoire pour s'inscrire aux cycles entiers.
Elle couvre l'année universitaire, du 1er octobre au 30 septembre.
Elle comprend l'accès réservé à l'"Espace adhérents" du site de l'IEB.
L'adhésion n'est pas nécessaire pour assister aux cours accessibles à la séance (dans la limite des places disponibles).

Adhésion annuelle
cotisation simple : 40 €
cotisation de soutien : 60  ou plus

Les sommes versées au titre des cotisations de soutien contribuent à l'achat d'ouvrages pour la bibliothèque de l'Institut.

 

Les biographies du Buddha

Approches thématiques - cycle 3

calendrier des cours
année universitaire 2018-2019

5 séances, le samedi après-midi, de 15 h à 18 h
au CIDEB, 29 boulevard Edgar-Quinet 75014 Paris
[code de référence sur notre calendrier récapitulatif : « Textes »]

Ce cycle de cours est aussi accessible à distance, via Internet

Les inscriptions peuvent s'effectuer pour le cycle entier ou à la séance
(seules les inscriptions "à la séance" sont accessibles aux non-adhérents)

Tarifs et inscriptions en bas de page

 

  • samedi 23 février 2019 – Dominique Trotignon
    L'Éveil du Buddha, selon les Anciens et Thich Nhat Hanh
    Sur les traces de Siddharta, du maître vietnamien Thich Nhat Hanh, est une biographie "moderne" du Buddha qui reprend très largement les éléments transmis dans les textes des écoles bouddhiques anciennes de l'Inde, l'auteur précisant d'ailleurs en annexe les textes dont il s'est inspiré... Mais cet ouvrage est surtout un très bon exemple de l'habitude bouddhique d'adapter la biographie du Buddha à la présentation d'un enseignement spécifique à une école particulière. Nous proposerons de comparer de récit de l'Éveil du Buddha, tel que Thich Nhat Hanh le présente, aux versions présentes dans les textes anciens afin de mieux saisir la "modernisation" effectuée par le maître vietnamien.

  • samedi 16 mars 2019 – Vincent Tournier
    Le Mahāvastu des Mahāsāṅghika
    Ce cours comprendra trois parties : il s’agira tout d’abord de présenter un aperçu de la formation de la tradition hagiographique portant sur le Buddha dans les écritures rattachées aux canons des écoles anciennes, ainsi que dans les représentations visuelles. Le cas spécifique du Mahāvastu, important chapitre du code disciplinaire des Mahāsāṅghika-Lokottaravādin, nous intéressera ensuite. Il s’agira en particulier d’examiner cette œuvre composite, centrée sur la carrière spirituelle de Śākyamuni et son ministère, pour y déceler la mise en place d’une perspective docétiste, c’est-à-dire présentant l’activité du Buddha sur terre comme une illusion salvifique. Enfin, quelques extraits du texte illustrant ce point de vue seront lus et commentés.

  • samedi 13 avril 2019 – Vincent Eltschinger
    Le Buddhacarita, d'Aśvaghoṣa
    Le Buddhacarita (« Geste du Bouddha ») est l’une des trois œuvres dont l’attribution à Aśvaghoṣa, moine, poète et dramaturge bouddhiste du premier siècle de notre ère, peut être tenue pour assurée. Comme le Saundarananda (« Nanda le beau ») et le Śāriputraprakaraṇa (« Drame [sur la conversion] de Śāriputra »), le Buddhacarita constitue l’une des premières œuvres de genre kāvya (« poésie de cour ») en Inde. Aśvaghoṣa y narre, en 28 chants, la biographie du Buddha de sa naissance à Kapilavāstu au parinirvāṇa ; le poème couvre encore le partage des reliques, le concile de Rājagṛha et l’empereur Aśoka. Contrairement à ses sources principales (des sūtra dans leur recension Sarvāstivādin), le Buddhacarita fait la part belle à l’argumentation philosophique et doctrinale, Aśvaghoṣa ne manquant aucune occasion d’y critiquer les systèmes de salut concurrents – ritualisme brahmanique, ascétisme pénitentiel, Sāṅkhya, théisme, doctrines du soi (ātman), etc. Dans cette œuvre de tendance apologétique marquée, le poète cherche à montrer la primauté du dharma prêché par le Bouddha, et le monopole de ce dernier sur les moyens de salut.

  • samedi 18 mai 2019 – Guillaume Ducoeur
    Le Lalitavistara
    Héritier d’une longue tradition d’épisodes relatifs à la vie du fondateur du bouddhisme, le Lalitavistara offre l’occasion de saisir l’effervescence du mahāyāṇa des premiers siècles de l’ère chrétienne et le positionnement de ce dernier face aux écoles anciennes et aux courants non-bouddhiques. L’accent sera porté sur les spécificités littéraires et doctrinales de ce sūtrānta ainsi que sur l’étude de l’histoire rédactionnelle de l’épisode de la pratique des six années d’austérité qui précède celui de l’éveil.

  • samedi 15 juin 2019 – Nalini Balbir
    La Paṭhamasambodhi, biographie thaïe
    Le canon bouddhique pāli ne contient pas de véritable biographie complète et suivie du Buddha, aussi étrange que cela puisse paraître. Œuvre extra-canonique, la Paṭhamasambodhi  a circulé en Asie du sud-est où elle est présente non seulement par son texte mais par les peintures dont elle fait l’objet dans les temples de Thaïlande, notamment. Même si elle utilise un grand nombre de matériaux antérieurs, elle développe aussi des motifs nouveaux qui viennent enrichir la légende du Buddha et, à ce titre, mérite donc le plus grand intérêt. Nous présenterons le contexte de cette œuvre, qui n’a encore jamais été traduite dans une langue occidentale, et nous nous attacherons à la lecture de passages significatifs de son originalité en renvoyant aussi à l’iconographie qui lui est liée.

=> présentation des intervenants
 

Tarifs et inscriptions

Tarifs
  • le cycle entier (5 séances)
    Il est possible de régler en trois versements.

    tarif plein : 102 € (ou 3 x 34 €) ; tarif réduit : 81 € (ou 3 x 27 €)

Le tarif réduit est attribué aux étudiants et aux demandeurs d'emploi sur présentation (ou envoi d'une photocopie) d'un justificatif en cours de validité.
Il peut être accordé à toute personne pouvant justifier de faibles ressources (montant mensuel égal ou inférieur au SMIC).

  • à la séance : 25 €
     
Inscriptions

L'inscription à ce cursus est possible pour l'ensemble du cycle ou à la séance.
Ces cours sont accessibles aux non-adhérents uniquement à la séance.

  • Les inscriptions aux cycles entiers devront être effectuées entre le 5 septembre et le 12 octobre 2018
    Vous pourrez vous inscrire en remplissant le bulletin d'inscription en ligne (disponible le 5 septembre)

     
  • Les inscriptions à la séance seront reçues à partir du 1er octobre 2018 et jusqu'à une semaine avant la date du cours.
    Vous pourrez vous inscrire par courrier postal ou électronique.

Vous pouvez aussi vous inscrire en vous présentant dans nos locaux, au CIDEB (29 boulevard Edgar-Quinet 75014 Paris) aux jours et heures d'ouverture.

Chaque inscription est effective à réception du règlement.
 

L'adhésion à l'association est obligatoire pour s'inscrire aux cycles entiers.
Elle couvre l'année universitaire, du 1er octobre au 30 septembre.
Elle comprend l'accès réservé à l'"Espace adhérents" du site de l'IEB.
L'adhésion n'est pas nécessaire pour assister aux cours accessibles à la séance (dans la limite des places disponibles).

Adhésion annuelle
cotisation simple : 40 €
cotisation de soutien : 60  ou plus

Les sommes versées au titre des cotisations de soutien contribuent à l'achat d'ouvrages pour la bibliothèque de l'Institut.

 

Art et iconographie

Approches thématiques - cycle 4

calendrier des cours
année universitaire 2018-2019

4 séances, le samedi après-midi, de 15 h à 18 h
au CIDEB, 29 boulevard Edgar-Quinet 75014 Paris
[code de référence sur notre calendrier récapitulatif : « Art »]

Ce cycle de cours est aussi accessible à distance, via Internet

Les inscriptions peuvent s'effectuer pour le cycle entier ou à la séance
(seules les inscriptions "à la séance" sont accessibles aux non-adhérents)

Tarifs et inscriptions en bas de page
 

  • samedi 24 novembre 2018 – Helen Loveday
    L'architecture bouddhique de Corée
    Malgré les guerres qui l’ont ravagée, la Corée conserve un riche patrimoine architectural bouddhique de temples et de pagodes qui attestent du rôle joué par la péninsule dans la transmission du bouddhisme depuis le continent asiatique vers le Japon.

  • samedi 15 décembre 2018 – Guy Bellocq & Sophie Allar-Latour
    La première sculpture bouddhique chinoise du IIe au Ve siècle.
    Présentation des sculptures en relief taillée à même les parois rocheuses ou à l’intérieur de grottes (Guy Bellocq) ainsi que de la sculpture portable en bronze, thème des recherches de Sophie Allard-Latour ; en outre, Sophie Allard-Latour experte auprès des tribunaux, nous présentera quelques aspects liés à l’expertise des sculptures bouddhiques chinoises et à l’identification des faux.

  • samedi 19 janvier 2019 – Véronique Crombé
    Pagan, aux origines de l’art bouddhique birman
    Située sur la rive orientale de l’Irrawaddy, Pagan fut, du Xe au XIIIe siècle, le centre du premier empire Birman. Dans cette cité où l’histoire et la légende se mêlent étroitement, s’opéra la synthèse des influences indiennes et d’un héritage culturel et artistique local, antérieur à l’arrivée dans le pays des birmans, pour donner naissance à un art bouddhique original. Si le bouddhisme de tradition ancienne prédomine, on n’y trouve pas moins témoignages non négligeables de l’iconographie du Grand Véhicule et de bouddhisme tantrique.

  • samedi 9 février 2019 – Cristina Cramerotti
    La littérature bouddhique et ses illustrations
    Après une présentation rapide des supports des écrits bouddhiques en Asie (ôles, papiers), des principaux textes et leur transmission à mesure de la diffusion du bouddhisme dans ce continent, nous envisagerons la question de l’illustration selon diverses traditions. Outre les sūtra d’Asie orientale, généralement ornés de frontispices élaborés, nous examinerons les illustrations des jātakas ou de lignées de maîtres (Tibet), les relations entre les textes et les illustrations, les codifications des représentations, ainsi que les moyens matériels de conservation.

=> présentation des intervenants
 

Tarifs et inscriptions

Tarifs
  • le cycle entier (4 séances)
    Il est possible de régler en trois versements (conditions précisées à partir du 11 septembre 2017).

    tarif plein : 81 € (ou 3 x 27 €) ; tarif réduit : 66 € (ou 3 x 22 €)

Le tarif réduit est attribué aux étudiants et aux demandeurs d'emploi sur présentation (ou envoi d'une photocopie) d'un justificatif en cours de validité.
Il peut être accordé à toute personne pouvant justifier de faibles ressources (montant mensuel égal ou inférieur au SMIC).

  • à la séance : 25 €  
     
Inscriptions

L'inscription à ce cursus est possible pour l'ensemble du cycle ou à la séance.

  • Les inscriptions aux cycles entiers devront être effectuées entre le 5 septembre et le 12 octobre 2018
    Vous pourrez vous inscrire en remplissant le bulletin d'inscription en ligne (disponible le 5 septembre)

     
  • Les inscriptions à la séance seront reçues à partir du 1er octobre 2018 et jusqu'à une semaine avant la date du cours.
    Vous pourrez vous inscrire par courrier postal ou électronique.

Vous pouvez aussi vous inscrire en vous présentant dans nos locaux, au CIDEB (29 boulevard Edgar-Quinet 75014 Paris) aux jours et heures d'ouverture.

Chaque inscription est effective à réception du règlement.
 

L'adhésion à l'association est obligatoire pour s'inscrire aux cours.
Elle couvre l'année universitaire, du 1er octobre au 30 septembre.
Elle comprend l'accès réservé à l'"Espace adhérents" du site de l'IEB.
L'adhésion n'est pas nécessaire pour assister aux cours accessibles à la séance (dans la limite des places disponibles).

Adhésion annuelle
cotisation simple : 40 €
cotisation de soutien : 60  ou plus

Les sommes versées au titre des cotisations de soutien contribuent à l'achat d'ouvrages pour la bibliothèque de l'Institut.

 

Journées thématiques

Une Journée complète...
pour découvrir ou approfondir !

 



samedi 16 février 2019

Initiation, transmission, transformation
avec Françoise Bonardel

de 10 h à 18 h
au CIDEB, 29 boulevard Edgar-Quinet 75014 Paris
[code de référence sur notre calendrier récapitulatif : « Journée (1) »]

Cette Journée est aussi accessible à distance, via Internet

Tarifs et inscriptions en bas de page
 

Recevoir une initiation (sk. abhiṣeka), c’est s’engager dans un processus de transformation intérieure permettant d’accéder à une vie nouvelle diversement nommée selon les traditions : régénération, nouvelle naissance, éveil. Aussi l’initiation est-elle la figure majeure de la transmission – de savoir, de pouvoir - qui donne à la transformation individuelle sa portée « traditionnelle ». Indissociables, ces trois termes ont-ils exactement le même sens en Occident et dans les différentes écoles bouddhiques ? Le Bouddha enseignait-il comme saint Paul à devenir un « homme nouveau » ?

=> présentation de l'intervenant

 



samedi 23 mars 2019

Nibbāna dans le canon pāli
avec Dominique Trotignon

de 10 h à 18 h
au CIDEB, 29 boulevard Edgar-Quinet 75014 Paris
[code de référence sur notre calendrier récapitulatif : « Journée (2) »]

Cette Journée est aussi accessible à distance, via Internet

Tarifs et inscriptions en bas de page
 

Selon l’étymologie choisie, scientifique ou traditionnelle, le terme nibbāna peut se traduire par « extinction » (mais de quoi ?) ou par « sortie des entraves » (lesquelles ?). La question se pose aussi de savoir si le nibbāna est une simple négation ou absence de... ou alors un état (d'être), un domaine d’expérience, un phénomène perceptible. Grâce à l'étude des textes du canon pāli et de la littérature d'exégèse qui l'a complétée, nous tâcherons de mieux cerner cette notion centrale de l'enseignement du Buddha dont il est dit, paradoxalement, qu'elle est « indicible» !

=> présentation de l'intervenante

 



samedi 6 avril 2019

Bouddhisme et politique
avec Éric Vinson

de 10 h à 18 h
au CIDEB, 29 boulevard Edgar-Quinet 75014 Paris
[code de référence sur notre calendrier récapitulatif : « Journée (3) »]

Cette Journée est aussi accessible à distance, via Internet

Tarifs et inscriptions en bas de page
 

Souvent perçu en Occident comme autre chose qu’une religion (sagesse, philosophie, art de vivre, thérapeutique…), le bouddhisme ne semble pourtant pas échapper à la problématique « théologico-politique » qui caractérise la plupart des sociétés humaines à travers l’Histoire. A savoir celle des relations complexes, ambivalentes mais puissantes, existant entre les domaines religieux (réductible au "spirituel" ?) et socio-politique. De la royauté avortée du Buddha au 'gandhisme" du XIVe Dalaï Lama et au "bouddhisme engagé" de Thich Nhât Hanh, comment se tissent ces liens paradoxaux entre renoncement et pouvoir, quête de l’Éveil et maintien de l’ordre collectif, non-violence et violence ?

=> présentation de l'intervenant

 


Tarifs et inscriptions

Tarifs
  • Une journée 

tarif plein : 51 €
tarif réduit : 42 €

Le tarif réduit est attribué aux étudiants et aux demandeurs d'emploi sur présentation (ou envoi d'une photocopie) d'un justificatif en cours de validité.
Il peut être accordé à toute personne pouvant justifier de faibles ressources (revenu inférieur ou égal au SMIC).

 

Inscriptions

Les inscriptions pour une ou plusieurs Journée(s) seront reçues jusqu'à une semaine avant la date du cours.
Vous pourrez vous inscrire en remplissant le bulletin d'inscription en ligne (disponible le 5 septembre)
ou en vous présentant dans nos locaux, au CIDEB (29 boulebard Edgar-Quinet 75014 Paris) aux jours et heures d'ouverture.

Chaque inscription est effective à réception du règlement.
 

L'adhésion à l'association est obligatoire pour s'inscrire aux cours.
Elle couvre l'année universitaire, du 1er octobre au 30 septembre.
Elle comprend l'accès réservé à l'"Espace adhérents" du site de l'IEB.
L'adhésion n'est pas nécessaire pour assister aux cours accessibles à la séance (dans la limite des places disponibles).

Adhésion annuelle
cotisation simple : 40 €
cotisation de soutien : 60  ou plus

Les sommes versées au titre des cotisations de soutien contribuent à l'achat d'ouvrages pour la bibliothèque de l'Institut.

 

Ateliers

Les Ateliers proposent d'aborder un thème, une oeuvre, une notion, une langue, etc. de manière interactive, par l'étude de documents et la réflexion personnelle, sous la direction d'un enseignant de l'IEB.

Même si les enseignants sont amenés à proposer quelques exposés magistraux, les "Ateliers" supposent une participation réelle et active des étudiants. Selon les thèmes abordés, ils sont invités à lire, préalablement aux séances de cours, un ou plusieurs textes sur le sujet étudié. L'enseignant ouvre des pistes de recherches, pose les problèmes, apporte les informations indispensables... Il s'agit d'une invitation à une réflexion menée en commun afin que chaque séance donne lieu à des échanges.
Ces ateliers sont accessibles à toute personne ayant déjà suivi des cycles de cours de l'IEB ou pouvant justifier d'une bonne connaissance générale du bouddhisme ou du sujet spécifique abordé.
Les inscriptions ne peuvent s'effectuer que pour l'ensemble d'un cycle (trimestriel ou annuel, selon les cycles).
 

année universitaire 2018-2019

Cycle 1

Découverte de la littérature pālie :
Le Visuddhimagga de Buddhaghosa

avec Dominique Trotignon

9 séances, le jeudi soir, de 19 h à 21 h
au CIDEB, 29 boulevard Edgar-Quinet 75014 Paris
[code de référence sur notre calendrier récapitulatif : « Atelier 1 »]

Ce cycle de cours est aussi accessible à distance, via Internet

Les inscriptions ne peuvent s'effectuer que pour le cycle entier
(les inscriptions "à la séance" ne sont pas possibles)

Tarifs et inscriptions en bas de page

 

Le Visuddhimagga ou « Chemin de la pureté » est une œuvre incontournable pour tous ceux qui souhaitent connaître, au-delà du seul Canon pāli, la tradition que certains disciples du Buddha se sont transmise au fil des siècles et des générations, jusqu’à la formation de ce que nous appelons aujourd’hui le Theravāda.
Si l’on sait peu de choses de son auteur, Buddhaghosa, il est certain que l’œuvre reprend le point de vue d’une lignée précise de bouddhistes cinghalais, les bhikkhu de la « Grande Demeure » (Mahā-Vihāra), premier établissement historique du bouddhisme dans l’île de Ceylan. Rédigé à leur demande, le Visuddhimagga se présente comme une Somme, un exposé à la fois systématique et foisonnant, du Chemin vers la Pureté de la connaissance qui constitue le but pratique de l’enseignement du Buddha. Sa tructure développe une simple stance tirée du Suttanta en mêlant des explications plus ou moins développées, voire techniques, des anecdotes éclairantes et de nombreuses citatons extraites du Canon, mais surtout de la tradition des Commentaires (aṭṭhakhāta) et de l’Abhidhamma.
Sa lecture se révèle parfois délicate, voire difficile... Cet Atelier a donc pour vocation d’offrir un accompagnement à sa découverte, pas à pas, afin d’en faciliter la compréhension. S’il débute en 2018-2019, il a vocation à se poursuivre sur plusieurs années.
Durant cette première année, nous commencerons par présenter l’œuvre, son auteur et le contexte historique de sa rédaction, sa structure générale et différents extraits représentatifs de son style si particulier. Dès que possible, nous aborderons sa lecture systématique, non pas au fil des pages mais par étapes successives, du plus général au plus détaillé.

 

Calendrier :

  • les jeudis 25 octobre, 22 novembre, 20 décembre 2018, 17 janvier, 14 février, 21 mars, 18 avril, 23 mai, 20 juin 2019

=> présentation de l'intervenant

 


Cycle 2

Découverte de la langue pālie

avec Dominique Trotignon

10 séances, le mardi soir, de 19 h à 21 h
uniquement sur Internet, via Skype
[code de référence sur notre calendrier récapitulatif : « Atelier 2 »]

Les inscriptions ne peuvent s'effectuer que pour le cycle entier
(les inscriptions "à la séance" ne sont pas possibles)

Tarifs et inscriptions en bas de page

Cet Atelier ne constitue pas un apprentissage de la langue pālie dans le but de faire de ses participants des traducteurs chevronnés... Il s'agit d'une "découverte" de cette langue, à travers la traduction mot à mot de textes rédigés en pāli (textes de rituels theravādins ou extraits du Canon pāli), en comparaison avec des traductions françaises déjà existantes.
Cependant, cet Atelier exige une participation active des étudiants qui auront accès à des vidéos de cours pré-enregistrées et à divers exercices d'apprentissage et de traduction, qu'ils auront ensuite à présenter lors de séances uniquement proposées à distance, via une plate-forme Internet (Skype), d'échanges en direct avec l'enseignant.
Les étudiants devront donc faire preuve d'une certaine autonomie et de régularité dans leur apprentissage !
L'Atelier ne sera effectif que si un nombre suffisant d'inscriptions permettra d'envisager un travail collectif, réel et régulier, de la part des participants. 
 

Calendrier :

  • les séances d'échange direct avec l'enseignant, via Skype, auront lieu les mardis 23 octobre, 13 novembre, 4 décembre 2018, 22 janvier, 12 février, 19 mars (sous réserve), 16 avril, 7 mai, 28 mai, 18 juin 2019.

=> présentation de l'intervenant

 


Cycle 3

Lecture du « Sūtra du diamant » (Vajracchedikā Prajñāpāramitā Sūtra)

avec Li Sainuo

le lundi soir, de 19 h à 21 h
au CIDEB, 29 boulevard Edgar-Quinet 75014 Paris
[code de référence sur notre calendrier récapitulatif : « Atelier 3 » ]

Ce cycle de cours est aussi accessible à distance, via Internet

Les inscriptions ne peuvent s'effectuer que pour le cycle entier
(les inscriptions "à la séance" ne sont pas possibles)

Tarifs et inscriptions en bas de page

 

Il est dit que le sixième patriarche Huineng connut une expérience d'éveil au moment où il entendit, dans la rue, quelqu'un réciter une phrase du "Sūtra du diamant" (appelé en sanskrit Vajracchedikā Prajñāpāramitā Sūtra). Plus tard, le cinquième patriarche Hongren lui donna un enseignement spécial sur ce sūtra, entraînant son Éveil complet...
Cet atelier propose la lecture approfondie du "Sūtra du diamant" dans ses versions chinoises. Cette lecture permettra l'apprentissage de notions fondamentales ainsi que du vocabulaire bouddhique chinois et des caractères correspondants. La connaissance de la langue chinoise n'est pas nécessaire pour suivre cet atelier.
 

Calendrier :

  • les lundis 15 et 22 octobre ; 5, 12, 19 et 26 novembre ; 3, 10 et 17 décembre 2018 ; 7, 14 et 21 janvier 2019.

=> présentation de l'intervenante
 


Cycle 4

Traduction de textes pālis :
Le "cycle de Bénarès"

avec Dominique Trotignon

13 séances, le mardi soir, de 19 h à 21 h
au CIDEB, 29 boulevard Edgar-Quinet 75014 Paris
[code de référence sur notre calendrier récapitulatif : « Atelier 4 »]

Ce cycle de cours est aussi accessible à distance, via Internet

Les inscriptions ne peuvent s'effectuer que pour le cycle entier
(les inscriptions "à la séance" ne sont pas possibles)

Tarifs et inscriptions en bas de page

 

Cet atelier est réservé aux seuls étudiants ayant déjà suivi l'Atelier - cycle 2 "Découverte de la langue pālie" au cours des années précédentes.
Nous poursuivrons, en 2018-2019, la traduction des textes constituant le "cycle de Bénarès", tel qu'il est transmis dans le Mahāvagga du Vinaya pāli : l'enseignement des "Quatre réalités selon les Nobles" (cattāri ariyasaccāni sutta), récit de la "Mise en mouvement de la Roue de la Loi" (dhammacakkapavattana-sutta) et enseignement sur "le non-Moi" (anatta-sutta).

Calendrier :

  • les mardis 16 octobre, 6 novembre, 27 novembre, 11 décembre 2018, 8 janvier, 29 janvier, 26 février, 26 mars, 9 avril, 23 avril, 14 mai, 4 juin, 25 juin 2019.

=> présentation de l'intervenant

 


Cycle 5

Iconographie bouddhique

avec Guy Bellocq et Gwendoline Malrieu

18 séances, le mardi après-midi, de 16 h à 18 h
au CIDEB, 29 boulevard Edgar-Quinet 75014 Paris
[code de référence sur notre calendrier récapitulatif : « Atelier 5 »]

Ce cycle de cours n'est pas accessible à distance

Les inscriptions ne peuvent s'effectuer que pour un ou plusieurs cycle(s) trimestriel(s)
(les inscriptions "à la séance" ne sont pas possibles)

Tarifs et inscriptions en bas de page

Ces ateliers d’iconographie bouddhique permettront aux participants de se familiariser avec la théorie et la pratique des thèmes de la peinture et de la sculpture bouddhiques. Chaque séance débutera par une introduction de vingt minutes, portant sur le thème du jour, à partir d’un texte ou d’une œuvre de référence, par Guy Bellocq, historien de l’art. Pendant l’heure quarante restante vous dessinerez sous la direction de Gwendoline Malrieu, restauratrice de peintures bouddhiques.
En fin d’année universitaire, vous réaliserez une œuvre-synthèse à partir de vos acquis et de vos connaissances.  

Durant l’année 2018-2019 nous étudions les représentations peintes selon les thématiques suivantes :

  • 1er trimestre : les bases, pendant six séances : le trait (pleins, déliés), les boutons et les fleurs de lotus, le feuillage, les nuages...

  • 2e trimestre : les visages du Buddha sur les peintures portables, pendant six séances : les proportions, les yeux et le regard, les différents détails du visage, etc.

  • 3e trimestre : le paysage, pendant cinq séances : montagnes, rochers, lacs et rivières, végétation …

Nous clôturons l’année par une journée bilan et perspectives dont la date sera arrêtée en fonction des disponibilités des participants.
Si le rythme des cours le permet, nous aborderons d’autres thèmes, par exemple les trônes, les mudrā, les postures, les corps des buddha, etc.

Le nombre des participants est fixé à dix, au maximum.
Une liste précise du matériel nécessaire sera fournie après l'inscription ; elle comprendra crayon, pinceau, encre de Chine, papier Crystal transparent, feuilles blanches ordinaires, fiches bristol (on trouve ces fournitures chez un commerçant proche des locaux du CIDEB).
 

Calendrier :

  • les mardis 16 et 23 octobre, 6 et 20 novembre, 4 et 18 décembre 2018 (1er trimestre) ; 8 et 22 janvier, 5 et 19 février, 12 et 26 mars (2e trimestre) ; 2 et 16 avril, 14 et 28 mai, 4 juin 2019 et une date à déterminer ultérieurement (3e trimestre).

=> présentation des intervenants

 


Tarifs et inscriptions

Tarifs
  • Découverte de la littérature pālie 
    cycle entier de 9 séances ; pas d'inscription à la séance

    Il est possible de régler en trois versements.

tarif plein : 159 € (ou 3 x 53 €)
tarif réduit : 126 € (ou 3 x 42 €)
 

  • Découverte de la langue pālie
    cycle entier de 10 séances + cours en téléchargement
     ; pas d'inscription à la séance
    Il est possible de régler en trois versements.

tarif plein : 204 € (ou 3 x 68 €)
tarif réduit : 162 € (ou 3 x 54 €)
 

  • Lecture du « Sūtra du diamant » (Vajracchedikā Prajñāpāramitā Sūtra)
    cycle entier de 12 séances ; pas d'inscription à la séance
    Il est possible de régler en trois versements.

tarif plein : 192 € (ou 3 x 64 €)
tarif réduit : 153 € (ou 3 x 51 €)
 

  • Traduction de textes pālis 
    cycle entier de 13 séances
     ; pas d'inscription à la séance
    Il est possible de régler en trois versements.

tarif plein : 207 € (ou 3 x 69 €)
tarif réduit : 165 € (ou 3 x 55 €)
 

  • Iconographie bouddhique
    cycle entier de 18 séances, en 3 cycles trimestriels de 6 séances ; pas d'inscription à la séance
    Il est possible de régler en trois versements.

tarif plein : 360 € (ou 3 x 120 €)
tarif réduit : 288 € (ou 3 x 96 €)

Le tarif réduit est attribué aux étudiants et aux demandeurs d'emploi sur présentation (ou envoi d'une photocopie) d'un justificatif en cours de validité.
Il peut être accordé à toute personne pouvant justifier de faibles ressources (montant mensuel égal ou inférieur au SMIC)
 

Inscriptions

L'inscription à ces cours n'est possible que pour l'ensemble d'un cycle
(pas d'inscription possible "à la séance").

  • Les inscriptions aux cycles entiers devront être effectuées entre le 5 septembre et le 12 octobre 2018
    Vous pourrez vous inscrire en remplissant le bulletin d'inscription en ligne (disponible le 5 septembre)

Vous pouvez aussi vous inscrire en vous présentant dans nos locaux, au CIDEB (29 boulevard Edgar-Quinet 75014 Paris) aux jours et heures d'ouverture.

Chaque inscription est effective à réception du règlement.
 

L'adhésion à l'association est obligatoire pour s'inscrire aux cours.
Elle couvre l'année universitaire, du 1er octobre au 30 septembre.
Elle comprend l'accès réservé à l'"Espace adhérents" du site de l'IEB.

Adhésion annuelle
cotisation simple : 40 €
cotisation de soutien : 60  ou plus

Les sommes versées au titre des cotisations de soutien contribuent à l'achat d'ouvrages pour la bibliothèque de l'Institut.
 

Voyage culturel

"En Inde : sur les traces du Buddha"

du jeudi 28 février au samedi 16 mars 2019
 

Carte_Voyage-Inde-2016.jpg

L'IEB invite ses adhérents, au printemps 2019, "En Inde : sur les traces du Buddha",
grâce à un périple reliant plusieurs sites archéologiques majeurs de l'Inde ancienne,
notamment les principaux lieux de pèlerinage liés aux grands épisodes de la vie du Buddha.

 


Présentation du voyage

Voyage réalisé avec l'agence 

logoterralto.jpg

Enseignant-accompagnateur de l'IEB :

Dominique Trotignon

 

Tarifs
 

Les voyages culturels proposés par l'IEB sont organisés en collaboration avec des agences de voyage
auprès desquels se règlent les frais liés au voyage lui-même.
L'IEB, de son côté, propose l'accompagnement de l'un de ses enseignants qui assure, tout au long du voyage,
les visites guidées et des conférences complémentaires, en lien avec les cours de l'IEB.
La rémunération de cet enseignant-conférencier s'effectue à part, auprès de l'IEB.

Le tarif indiqué cumule les frais de voyage et la rémunération de l'enseignant de l'IEB.
 

2.780 € par personne en chambre double
3.410 € par personne en chambre single

Si le groupe est constitué de 15 à 19 participants, un supplément de 50 € sera demandé

Ce tarif comprend : tous les frais de transport (avion, train, car...), les taxes et l’assurance rapatriement,
les hôtels, les repas en pension complète (sauf à l’aéroport, le 1er et le dernier jour), les frais d’entrée
sur les sites, l’enseignant accompagnateur de l’IEB, un guide local francophone spécialiste des religions
pendant toute la durée du séjour, une bouteille d’eau par personne et par jour.
Ne sont pas compris dans le tarif : l’assurance annulation, le visa (environ 45 €), les boissons et autres dépenses
personnelles, les droits relatifs à l’usage des appareils photos et caméras vidéo (facultatifs, sur certains sites...),
les pourboires aux chauffeurs de car et accompagnateurs locaux (environ 4€/jour).
Ce tarif est susceptible d’être modifié en fonction des tarifs aériens et du taux de change dollar/euro lors du règlement de la facture. 
Le règlement se fera en deux fois : à l’inscription et le solde 45 jours avant le départ.

 

Ce voyage est réservé aux membres adhérents de l’IEB pour l'année 2018-2019

Avant de vous inscrire, assurez-vous d'avoir bien réglé votre adhésion 2018-2019,
ainsi que, le cas échéant, l'adhésion de la personne avec laquelle vous souhaitez voyager.

Le nombre d’inscrits est fixé à 20 personnes maximum.
En cas de réception de demandes d’un nombre supérieur à 20 personnes, une liste d’attente sera mise en place.

 


Programme

Programme définitif

L'Inde étant ce qu'elle est...
des modifications de dernière minute peuvent néanmoins toujours intervenir !
Les hôtels indiqués le sont 'sous réserve' au moment de la rédaction de cette page d'informations

 

Jour 1  jeudi 28 février 2019Voyage Paris – Delhi

Journée de voyage en avion 'Air France'
Départ de l'aéroport Roissy – Charles de Gaulle à 10 h 20 ; arrivée à Delhi vers 23 h 15, heure locale (temps de vol : 8 h 25).
Dîner et nuit à Delhi (Ashok Country Resort ****)

 

06-Varanasi.jpgJour 2  vendredi 1er mars 2019 : DelhiVaranasi (Bénarès)

Matinée : visite du Musée national et de sa riche collection d'art bouddhique ; aperçu de la ville pendant le transfert en car
Après-midi : Vol Delhi / Varanasi (16 h 25 / 17 h 55 )
Dîner et nuit à Varanasi (Hôtel Benaras Haveli *** proche des ghats)

 

Jour 3  samedi 2 mars 2019 : Varanasi – Sārnāth – Varanasi

07-Sarnath.jpgJournée de visite à Sārnāth (déplacement en car : 1 h aller / 1 h retour), où le Buddha a prêché son premier sermon dans le « Parc aux cerfs », à ses cinq anciens compagnons ascètes.
Visite du Chaukhandi-stūpa, du site archéologique du « Parc aux cerfs », du site bouddhique moderne et du musée archéologique.
Dîner et nuit à Varanasi (Hôtel Benaras Haveli ***)

 

Jour 4  dimanche 3 mars 2019 : Varanasi – Bodh-Gayā

08-Bodhgaya.jpgMatinée : Voyage en car (4 h) ; arrivée à Bodh-Gayā et installation à l’hôtel (Hôtel Taj Darbar ***) ; déjeuner
Bodh-Gayā (appelée aussi Bodhimaṇḍa) est le site où le Buddha a atteint l’Éveil. Principal lieu de pèlerinage des communautés bouddhistes du monde entier, le site abrite de nombreux monuments archéologiques, restaurés à la fin du XIXe s. et au XXe s., dont les plus anciens datent de l'époque de l'empereur Aśoka. De nombreux temples et monuments modernes ont aussi été construits tout alentour du site principal.
Après-midi
visite guidée du complexe de la Mahābodhi (site principal), dont le temple central, construit entièrement en briques, est l'un des plus anciens temples bouddhistes en Inde qui soit encore debout, et l'un des rares à dater de la fin de la période Gupta.
Soirée : on pourra participer aux pūjā du soir, qui réunissent des communautés bouddhistes du monde entier.
Dîner et nuit à Bodh-Gayā (Hôtel Taj Darbar ***)

 

Jour 5  lundi 4 mars 2019 : Bodh-Gayā

Matinée visite guidée du musée ; déjeuner
Après-midi
visite libre des temples modernes et rencontre avec une Communauté bouddhiste indienne (si possible...!).
Soirée
visite libre du complexe de la Mahābodhi et participation à la pūjā du soir
Dîner et nuit à Bodh-Gayā (Hôtel Taj Darbar ***)

 

Jour 6  mardi 5 mars 2019 : Bodh-Gayā – Rajgir (Rājagṛha)

10-Rajgir-2.JPG Rajgir est le nom moderne de l'ancienne Rājagṛha, capitale du royaume de Magadha où le Buddha a souvent séjourné et enseigné. Le roi Bimbisara fut parmi les tout premiers disciples du Buddha, qui lui offrit le Jardin du « Bois des bambous » (Venuvāna). Emprisonné par son fils, Ajātaśatru, Bimbisara mourra de faim dans la prison de la ville, située au pied du Pic des Vautours (Gṛdhrakūṭa), lieu de retraite que le Buddha et ses principaux disciples fréquentèrent très régulièrement et où, d'après la tradition, furent enseignés les principaux sūtra du Grand Véhicule (Mahāyāna), tel le "Sūtra du Lotus"...
Matinée
Voyage en car (2 h) pour rejoindre les premiers sites situés aux alentours de Rajgir : le "Pic du Vautour", le Jardin de Jivaka et la prison de Bimbisara ; arrivée dans la ville de Rajgir pour le déjeuner.
Après-midi
temps de repos dans le Jardin du « Bois des bambous » (Venuvāna), proche des ruines du stūpa d’Ajātasattu, qui aurait abrité des reliques corporelles du Buddha.
Dîner et nuit à Rajgir (Hôtel Indo Hokke ***)

 

Jour 7  mercredi 6 mars 2019 : Rajgir – Nālandā – Rajgir

11-Nalanda 1.jpgMatinée Transfert en car (30 mn) jusqu'au site de Nālandā, l'une des premières universités au monde, centre d’enseignement bouddhiste de réputation internationale, qui fut actif du Ve au XIIe siècle. Sa destruction, au tout début du XIIIe siècle, par les envahisseurs moghols musulmans, symbolise la disparition du bouddhisme en Inde. Le site regroupe les ruines d'une dizaine de vihāra ("monastères") et d'un grand stūpa dédié à Śāriputra, l'un des principaux disciples directs du Buddha, réputé pour être "le meilleur en sagesse", ainsi que les vestiges de plusieurs temples.
Toute la journée : visite du site historique et du musée ; déjeuner sur place.
Dîner et nuit à Rajgir (Hôtel Indo Hokke ***)

 

Jour 8  jeudi 7 mars 2019 : Rajgir – Patna Vaiśali 

Matinée : Voyage en car (2 h) pour rejoindre Patna, capitale de l'état du Bihar, l'antique Pāṭaliputra du royaume de Magadha, fondée par le roi Ajātaśatru, célèbre surtout sous le règne d'Aśoka. Visite du Musée de Patna, l'un des plus beaux de l'Inde, notamment pour sa remarquable collection de sculptures, bouddhistes et hindoues.
Voyage en car (1 à 2 h) pour rejoindre Vaiśali, où le Buddha a donné son dernier enseignement et où vivait le bodhisattva Vimalakīrti, héros du sūtra qui porte son nom... ; déjeuner
Après-midi : visite du 1er site archéologique (Vishwa Shanti-stūpa : stūpa reliquaire)
Dîner et nuit à Vaiśali (Hôtel Vaishali Residency***)

 

13-Vaishali.jpgJour 9  vendredi 8 mars 2019 : Vaiśali Kesariya – Kuśinagar

Matinée : visite du musée de Vaiśali et du 2e site archéologique (Kolhua : stūpa et pilier attribué à Aśoka, au bord d'un grand bassin, vihāra des femmes en forme de « svastika »)
Après-midi : Voyage en car sur les routes du Bihar… (4 à 6 h)
L'état du Bihar étant le plus pauvre de l'Inde, ses routes sont parfois dans un état pitoyable et rendent le voyage très "pittoresque"... mais un peu éprouvant !
Sur la route : visite du stūpa de Kesariya, le plus grand monument bouddhique de l'Inde (légèrement plus grand que le célèbre stūpa javanais de Borobudur...), redécouvert seulement en 1998, il est encore à moitié sous terre !
Dîner et nuit à Kuśinagar (Hôtel The Imperial***)

 

Jour 10  samedi 9 mars 2019 : Kuśinagar – Śravāsti

14-Kushinagar.jpgToute la journée : visite du temple de l'extinction définitive (parinirvāṇa), qui abrite une statue monumentale du Buddha allongé ; visite du Ramabhar stūpa, élevé sur le lieu de crémation du Buddha, du temple Matha Khuar et des temples modernes construits alentour.
Dîner et nuit à Kuśinagar (Hôtel The Imperial***)

 

Jour 11  dimanche 10 mars 2019 : Kuśinagar – Ayodhya Śravāsti

15-Sravasti-2.jpgMatinée : Voyage en car (environ 5 h) pour rejoindre Śravāsti. Sur la route, en fonction de l'heure de départ, possibilité d'un arrêt dans la ville sainte d'Ayodhya
Après-midi : visite des différents sites de l'ancienne capitale du royaume de Kosala, que le Buddha appréciait particulièrement et où il résida très fréquemment ; visite du stūpa « des miracles » (Orajhar) et des stūpa d’Anāthapiṇḍika et d’Angulimāla (Maheth), Parc du « Bois de Jeta » (Jetavāna ou Saheth), offert par le riche banquier Anāthapiṇḍika, où le Buddha passa 26 "retraites de saison des pluies" et donna de nombreux enseignements... ; rencontre avec la communauté thaï du Mahamongkol Chai (photo ci-contre).
Dîner et nuit à Śravāsti (Hôtel Lotus Sutra***)

 

Jour 12  lundi 11 mars 2019 :  Śravāsti Lucknow – Bhopal

Matinée : suite des visites à Śravāsti 
Après-midi : voyage en car (4 h) jusqu'à Lucknow. 
Soirée et nuit : voyage en train pour rejoindre l'état du Madhya Pradesh, au centre de l'Inde ; départ de Lucknow à 19 h 45 (train "Pushpak Express") ; dîner dans le train
.

Jour 13  mardi 12 mars 2019 : Bhopal – Sāñcī – Bhopal

03-Sanchi.jpgMatinée : arrivée à Bhopal à 5 h 50 et voyage en car (1 h) pour rejoindre un hôtel avec mise à disposition de chambres pour petit déjeuner et douche ; puis arrivée au site archéologique de Sāñcī, le plus ancien site archéologique de l'Inde bouddhique, qui abrite de nombreux monuments construits depuis le IIIe s. avant J.-C., par l'empereur Aśoka, jusqu'au Xe s. de notre ère. Le site est surtout célèbre par ses stūpa et leurs magnifiques portails (toraṇa) sculptés.
Toute la journée : visite du site archéologique, du musée et du temple moderne ; déjeuner sur place
Dîner et nuit à Bhopal (Hôtel Ranjit Lake View **)

 

Jour 14  mercredi 13 mars 2019 : Bhopal – Jalgaon

Journée de voyage en train (de 12 h à 19 h 45) ; déjeuner à bord
Dîner et nuit à Jalgaon (Hôtel Royal Palace *** )

 

Jour 15  jeudi 14 mars 2019 : Jalgaon – Ajanta – Aurangabad

01-Ajanta.jpgVoyage en car (2 h) pour rejoindre Ajanta.
Le site d’Ajanta est constitué de monuments rupestres bouddhiques des IIe et Ier siècles av. J.-C., auxquels sont venues s'ajouter, à l'époque gupta (Ve et VIe siècles), des grottes ornées encore plus vastes et plus riches. Les peintures et les sculptures d'Ajanta sont des chefs-d'œuvre de l'art bouddhique.
Toute la journée : visite du site archéologique ; déjeuner sur place
Soirée : Voyage en car (2 h 30) pour rejoindre Aurangabad
Dîner et nuit à Aurangabad (Hôtel Vits**** sous réserve)

 

Jour 16  vendredi 15 mars 2019 : Aurangabad – Ellora – Aurangabad – Mumbai (Bombay)

02-Ellora.jpgVoyage en car (1 h aller / 1 h retour) pour rejoindre Ellora.
Site rupestre multi-confessionnel, Ellora rassemble trente-quatre monastères et temples bouddhistes, hindouistes et jaïns, creusés dans une falaise entre le VIIe et le Xe siècle. Ce complexe artistique unique représente un remarquable exploit technologique.
Toute la journée : visite du site archéologique ; déjeuner sur place
Fin d'après-midi : transfert à l'aéroport ; départ d'Aurangabad vers 17 h 45.
Nuit : arrivée à Mumbai vers 19 h ; transfert dans un hôtel pour un temps de repos avant le vol de nuit vers Paris (Hôtel Kohinoor sous réserve)

 

Jour 17  samedi 16 mars 2019 : Mumbai (Bombay) – Paris

Journée de voyage en avion 'Air France' : retour vers Paris ; départ vers 1 h 45 du matin ; arrivée à l'aéroport Roissy – Charles de Gaulle vers 7 h 15, heure locale.

 

Suivi des cours à distance

L’IEB offre à ses adhérents trois types d'accès, via Internet, à l'ensemble de ses cours

visio-conference.jpg

 



Ce qu'il faut savoir sur le suivi à distance
 

1) Tout étudiant inscrit à un cursus pour un suivi en salle, à Paris, a la possibilité, en cas d'absence à une séance ou afin de réécouter le cours, de visionner en différé et télécharger les enregistrements audio et vidéo des cours, depuis l’Espace adhérents du site de l'IEB.

2) N’importe quel cursus proposé en salle, à Paris, peut aussi être suivi à distance, via Internet ; les étudiants inscrits ont alors la possibilité de visionner en différé et télécharger les enregistrements audio et vidéo des cours, depuis l’Espace adhérents du site de l’IEB. Les documents de cours sont mis à leur disposition sous format PDF à télécharger.

3) L’IEB propose aussi plusieurs cursus en téléchargement, via Internet. Il s'agit de cursus conçus à partir des archives de cours donnés en salle les années précédentes, accessibles sous forme d’enregistrements, audio ou vidéo, accompagnés d’une documentation pédagogique complémentaire (voir les pages : Introduction généraleApproches thématiques et Séminaire ).

  • Les enregistrements des séances d’un cycle de cours sont disponibles durant toute l’année universitaire (jusqu’au 30 septembre).
     
  • Tout étudiant inscrit à un cursus a aussi accès à un Forum de discussion réservé, afin de pouvoir poser ses questions et échanger avec les autres étudiants et les enseignants.
     
  • L’accès aux enregistrements et au Forum de discussion est géré par un code d’accès qui est transmis aux étudiants au moment de leur inscription.
     
  • Des inscriptions « à la séance » sont aussi possibles. Les étudiants reçoivent alors directement les enregistrements et documents, via Internet, mais ne peuvent accéder au Forum de discussion ni aux autres cours du cycle.
     
  • Le visionnage en différé, sur le site de l'IEB, nécessite une connexion Internet de qualité normalement accessible via un réseau ADSL
    .

Pour s'inscrire :

Renseigner le bulletin d'inscription en ligne

Votre règlement sera à envoyer à :

Institut d'Etudes Bouddhiques - inscriptions
29 boulevard Edgar-Quinet
75014 Paris - France

Un règlement par virement bancaire est possible
Les coordonnées utiles vous seront fournies lors de l'envoir du courriel
de confirmation de bonne réception de votre demande d'inscription

 


Conditions d’inscription

L’accès aux cours de l’Institut d’Etudes Bouddhiques « à distance » est soumis aux règlementations en vigueur sur le droit à la propriété intellectuelle.
Les enregistrements, audio et vidéo mis à disposition des adhérents inscrits sont destinés à être consultés en différé.
L’inscription ne peut être effectuée qu’à titre strictement individuel et exclut tout partage, immédiat ou différé, des documents mis à disposition de la personne inscrite.
Tout contrevenant à ces conditions s’expose à des poursuites.

 

Intervenants

Enseignants et collaborateurs de l'IEB
intervenant durant l'année 2018-2019

Pour une liste exhaustive de nos intervenants, consulter la page : "Fonctionnement"
 

allard-latour_sophie.jpg

Sophie Allard-Latour est docteur en histoire de l’art de l’université Panthéon-Sorbonne, elle est spécialisée en sculpture bouddhique chinoise et Membre de l’Union Française des Experts auprès des tribunaux. Elle a obtenu le Prix Flora Blanchon pour sa thèse « La sculpture bouddhique en bronze en Chine des origines au Ve siècle. Analyse et datations ».

ARGUILLERE_Stephane.jpg

Stéphane Arguillère, agrégé de philosophie, docteur H.D.R. en histoire des religions, maître de conférences à l'INALCO (Langues' O), est spécialiste de l'histoire de la pensée tibétaine. Interprète tibétain-français pendant une vingtaine d'années au service de nombreux lamas de toutes les branches du bouddhisme ainsi que de la religion Bön, il a traduit et présenté plusieurs textes importants dans l'histoire de la philosophie au Tibet, dont L’Opalescent Joyau de Mipham (XIXe siècle) ou La Distinction des vues de Gorampa (XVe siècle) ; sa thèse de doctorat sur Longchenpa (XIVe siècle) a été publiée sous le titre : Profusion de la vaste sphère et il est également l'auteur d'un Vocabulaire du bouddhisme, qui met en lumière les principaux nœuds problématiques du bouddhisme tardif (notamment tibétain).

BALBIR-Nalini.jpg

Nalini Balbir est professeur en études indiennes à l'Université Paris-3 où elle enseigne principalement le sanskrit, et directeur d'études à l'Ecole Pratique des Hautes Etudes, section Sciences historiques et philologiques, où elle enseigne le pāli et les autres langues moyen-indiennes qui ont servi à l'expression du jaïnisme. Elle est l'auteur de plusieurs livres, dont, récemment, le volume « Sanskrit » de la collection Assimil, et de nombreux articles portant sur le pāli et le jaïnisme. La liste complète peut être consultée sur le site de l'UMR 7528 Mondes iranien et indien, dont elle est membre.

BELLOCQ_Guy.jpg

Guy Bellocq, après des études de droit et un doctorat en psychologie, cet alpiniste amateur s'est passionné pour la culture des populations hymalayiennes, le bouddhisme et son iconographie et visite régulièrement, depuis 1984, le Népal, le Tibet, le Bhoutan et le Pakistan. Il a soutenu en 2012 une thèse de doctorat en histoire de l'art sur "Les peintures murales des roues de la vie dans le monde indien et himalayen".

BONARDEL_Françoise-2.jpg

Françoise Bonardel, agrégée de philosophie, Docteur d'Etat, est Professeur honoraire de l'Université de Paris I-Sorbonne où elle enseignait la Philosophie des religions. Disciple de Kalou Rinpotché, elle en a traduit les Instructions fondamentales (éd. A. Michel, 1990). Auteur de plusieurs ouvrages sur la tradition hermétique et alchimique, elle est l’auteur d’un essai sur Bouddhisme et philosophie (éd. L'Harmattan, 2008) et de Bouddhisme tantrique et alchimie  (Dervy, 2012).

CORNU_Philippe.jpg

Philippe Cornu, président d'honneur de l'Institut d'Etudes Bouddhiques, a étudié le bouddhisme sous la direction de maîtres du bouddhisme tibétain,  nyingma et bönpo. Il est docteur en ethnologie religieuse, chargé de cours à l’INALCO et professeur à l'Université catholique de Louvain-la-Neuve (Belgique). Il a publié plusieurs traductions de textes fondamentaux du bouddhisme : La Magie de l'Eveil, de Padmasambhava (Seuil, Points-Sagesses), Le Miroir du coeur, Tantra du Dzogchen (Le Seuil, Points-Sagesses) ou le Soûtra du Diamant (Fayard, coll. Trésors du bouddhisme, 2001). Il est aussi l'auteur de La Terre du Bouddha (Seuil, 2005) et du Dictionnaire encyclopédique du bouddhisme (Seuil, 2001-2006).

profil-inconnu-femme.jpg

Cristina Cramerotti a effectué des études en langues asiatiques (chinois, tibétain et birman) et en histoire, avant de devenir conservatrice des bibliothèques, responsable de la bibliothèque d'abord à l'Institut des Langues orintales (INALCO) puis aujourd'hui au musée national des arts asiatiques – Guimet. Elle a notamment publié le catalogue de l’exposition « Caractères d’Asie, trésors de la bibliothèque » qui s’est tenue au printemps 2018 ou participer à celui de « Enquêtes vagabondes - Le voyage illustré d'Emile Guimet en Asie » en 2017.

CROMBE_Veronique.jpg

Véronique Crombé est historienne de l’art, conférencière de la Réunion des Musées Nationaux-Grand Palais. Eu égard à ses spécialités, elle travaille au Musée Guimet mais également au musée d’Orsay. Elle est aussi traductrice diplômée de l’université de Londres.  Bouddhiste dans la tradition Theravāda, elle a publié Le Bouddha (éd. Desclée de Brouwer, 2000) et a participé à la rédaction d’ouvrages collectifs sur le bouddhisme, l’art bouddhique et l’art asiatique, notamment dans le cadre de la collection « Ce qu’en disent les religions » (éditions de l’Atelier).

DESPEUX_Catherine-2.jpg

Catherine Despeux, sinologue, chercheur au CNRS, professeur honoraire de l'Inalco en langue et philosophie chinoises, administratrice honoraire de l’Institut d’Etudes Bouddhiques, est une spécialiste de l'histoire de la médecine et des religions chinoises. Elle a notamment traduit Le Sûtra de l'Eveil parfait et Le Traité de la Naissance de la foi dans le Grand Véhicule (coll. "Trésors du Bouddhisme", Fayard 2005) et dirigé l'édition de Bouddhisme et lettrés dans la Chine médiévale (Peeters, 2002.)

ducoeur_guillaume.jpg

Guillaume Ducoeur est Docteur en histoire des religions et Docteur en Études indiennes de l'Université Marc Bloch de Strasbourg. Depuis 2003, il est maître de conférences d'histoire comparée des religions à l'UFR des sciences historiques de l'Université Marc Bloch de Strasbourg, où il enseigne l'histoire des religions de l'Inde ancienne. Il a notamment publié Initiation au bouddhisme (Ellipses, 2011) et, en 2018, La vie du Buddha. Lalitavistara sūtra (Presses universitaires de Strasbourg)

DUCOR_Jerome.jpg

Jérôme Ducor, président de l’Institut d’Etudes Bouddhiques, titulaire d'une licence en histoire des religions et d'un doctorat en japonologie à l'Université de Genève, est privat-docent de l'Université de Lausanne et conservateur du département Asie du Musée d'ethnographie de la Ville de Genève. Il a reçu l'ordination et la maîtrise de l'école bouddhique Jōdō-Shinshū ("Ecole Vraie de la Terre Pure") et est responsible du temple Shingyoji de Genève. Il a notamment publié : Shinran. Un réformateur bouddhiste dans le Japon médiéval (Infolio, 2008), Le Sūtra d'Amida prêché par le Buddha (Société Suisse-Asie, Peter Lang, 1998). Il est aussi le responsable du site Internet "Buddhist Resources Links Pitaka".

ELTSCHINGER_Vincent.jpg

Vincent Eltschinger, indianiste d’origine suisse, a suivi sa formation en études bouddhiques à l’Université de Lausanne où il a soutenu un doctorat portant sur l'oeuvre de Dharmakīrti. Spécialiste de la philosophie bouddhiste classique, notamment de la tradition épistémologique et logique du Yogacara, il a enseigné à l’Académie des sciences d’Autriche avant d’être nommé, en 2015, Directeur d’études à l’Ecole Pratique des Hautes Etudes (EPHE), à Paris, où il occupe la chaire de bouddhisme indien de la section Sciences religieuses.

lavoix_valerie.jpg

Valérie Lavoix est maître de conférences en langue et littérature classiques chinoises à l’Inalco, membre de l’équipe ASIEs et du Crcao, présidente de l’Association française d’études chinoises et directrice de publication de la revue Études chinoises. Outre ses recherches sur la littérature et la critique littéraire de la Chine des Six Dynasties (III-VIe siècle),  elle a publié sur l’histoire socio-culturelle et le bouddhisme laïc de la même période « La contribution des laïcs au végétarisme: croisades et polémiques en Chine du Sud autour de l’an 500 », Catherine Despeux (éd.), Bouddhisme et lettrés dans la Chine médiévale, Peeters (Bibliothèque de l’Inalco – Cec), Paris – Louvain, 2002, p. 103-143, et « À l’école des collines – L’enseignement des lettrés reclus sous les Dynasties du Sud », Christine Nguyen Tri et Catherine Despeux (éd.), Éducation et instruction en Chine (vol.3), Aux marges de l’orthodoxie, Peeters (Bibliothèque de l’Inalco – Cec), Paris – Louvain, 2004, p. 43-65.

MALRIEU_Gwendoline.jpg

Gwendoline Malrieu parcourt depuis 20 ans les sites bouddhiques des pays d’Asie (Bhoutan, Birmanie, Chine, Inde, Indonésie, Japon, Tibet) pour suivre des enseignements spirituels et des formations pratiques aux peintures rituelles (dessins, pigments, couleurs …). Depuis 10 ans elle s’est spécialisée dans la restauration des peintures bouddhiques portables (thangkas) anciennes.

sainuo_li.jpg

Sainuo Li, diplômée de l'EPHE (master en études asiatiques) et de l'Institut Catholique de Paris (diplôme supérieur de science et théologie des religions). Elle a été l'élève de Min‌g Zhe, 48e patriarche de l'école Tiantai, et a enseigné l'histoire du Tiantai à l'université à Qingdao (Chine).

 

LOVEDAY_Helen.jpg

Helen Loveday, Docteur ès lettres de l’Université d’Oxford, est chargée de cours en art asiatique à l’Université de Genève et conservateur à la Fondation Baur, Musée des Arts d’Extrême-Orient, à Genève ; elle est également pratiquante dans l’école Jōdō-Shinshū (« Ecole vraie de la Terre Pure ») au temple Shingyoji de Genève. Elle a récemment publié, avec Jérôme Ducor, Le Sūtra des Contemplations du Buddha Vie-infinie, Essai d’interprétation textuelle et iconographique (Brepols, 2011).

Rommeluere-Eric-2.jpg

Éric Rommeluère est membre de l'Institut d'Etudes Bouddhiques, fondateur et responsable de l'association « Un Zen Occidental », Éric Rommeluère pratique le zazen depuis plus d'une trentaine d'années et a reçu, en 2011, à Tôkyô, la "transmission du dharma" (jap. shiho) du maître japonais Gudô Nishijima, traducteur et commentateur des œuvres du maître zen Dôgen. Il a aussi publié plusieurs ouvrages consacrés au Zen ou, plus généralement, au bouddhisme : Les fleurs du vide (Grasset, 1995), Les bouddhas naissent dans le feu (Seuil, 2007), Le bouddhisme n'existe pas (Seuil, 2011), Le bouddhisme engagé (Seuil, 2013), Se soucier du monde (Almora, 2014), Le kesa conforme au dharma (Les Nuages blancs, 2014).

SCHEUER_Jacques.jpg

Jacques Scheuer, après des études de philosophie, de théologie (à Pune, Inde) et d’indianisme (à Paris, École Pratique des Hautes Études, 5e section) et un Doctorat en sciences indiennes (Paris III - Sorbonne) sur la mythologie de l'épopée hindoue, a enseigné l'histoire des religions de l'Asie (Inde, Extrême-Orient) à l'Université Catholique de Louvain (U.C.L., Louvain-la-Neuve). Membre de l'équipe d'animation des "Voies de l'Orient" (Bruxelles) il est aussi l’auteur, notamment de Dennis GIRA et J. SCHEUER (dir.), Vivre de plusieurs religions : Promesse ou illusion ? Paris, Éd. de l'Atelier, 2000 et de Un chrétien dans les pas du Bouddha, Bruxelles, Lessius, 2010.

tournier_vincent.jpg

Vincent Tournier a étudié l'histoire des religions, l'anthropologie et le sanscrit à l'Université de Strasbourg, où il a obtenu en 2005 une maîtrise en sciences de l'Antiquité. Il a ensuite rejoint l'École Pratique des Hautes Études pour sa formation doctorale, sous la direction de Cristina A. Scherrer-Schaub. En 2012, il a soutenu sa thèse sur La formation du Mahāvastu et le développement des conceptions relatives au bodhisattva et à sa carrière. Après des recherches post-doctorales à l’université de Leyde, il a rejoint la School of Oriental and African Studies de Londres en septembre 2013, en tant que Seiyu Kiriyama Lecturer in Buddhist Studies et directeur du SOAS Centre of Buddhist Studies. Il enseigne aujourd'hui à Paris dans le cadre de l'Ecole Française d'Extrême-Orient (EFEO).

TROTIGNON_Dominique-1.jpg

Dominique Trotignon, Directeur et enseignant de l'Institut d'Etudes Bouddhiques, président honoraire de l’Association Bouddhique Theravāda « Vivekārāma », il effectue des travaux de synthèse et de réflexion sur le bouddhisme ancien de l'Inde et le Theravāda d'Asie du Sud-est, ainsi que sur l'implantation du bouddhisme en France. Il est l'auteur de La mort est-elle une fin ? (Salvator) et a aussi participé à la rédaction de plusieurs ouvrages collectifs, dont ceux de la collection « Ce qu'en disent les religions » sur le thème Les femmes et les religions et La Création du Monde (éd. de l'Atelier, 2002 et 2004).

VINSON_Eric.jpg

Éric Vinson, administrateur et enseignant de l'Institut d'Etudes Bouddhiques, journaliste de formation et ancien rédacteur-en-chef du magazine chrétien "Prier", il a enseigné également le fait religieux à Sciences Po et travaille actuellement à l'Institut Catholique de Paris. De mère chrétienne et de père bouddhiste, il participe depuis longtemps au dialogue inter-religieux, notamment au sein du GRBC de l'Institut Catholique de Paris, avec plusieurs enseignants de l'IEB.